xav

 

 

 

 Ecarté du DRS le général Toufik aurait voulu se présenter aux prochaines élections présidentielles mais il serait menacé !

 

 

À en croire Mondafrique, la demande du général à la retraite a été satisfaite. Le site de Nicolas Beau qui révèle l’information, lie la demande du général mis en retraite par le chef de l’État Abdelaziz Bouteflika en 2015, à la mort du gendre du commandant Azzedine.

 

Le défunt serait selon le même site, un proche collaborateur du général Toufik. Sa femme a accusé à maintes reprises ses ravisseurs d’être des agents du DRS, dans des témoignages publiés sur les réseaux sociaux.

Lire: «Mon mari a été enlevé et assassiné par des agents de DRS» accuse la fille du commandant Azzedine

Le général Toufik, de son vrai nom Mohamed Lamine Mediène, a été remplacé par le général Tartag à la tête de l’ancien Département du renseignement et de la sécurité (DRS) dissous, qu’il a occupé entre 1990 et 2015. Une période durant laquelle il a travaillé avec cinq présidents algériens et a géré la période sécuritaire la plus sombre de l’histoire de l’Algérie post-indépendante.

 

 

L'ambassadeur de France à Alger Xavier Driencourt aurait très peur pour sa vie.

 L'embassadeur a annulé tous ses rendez-vous et reste enfermé craignant pour sa vie !