macboc

 

Parfois l’histoire semble se répéter aussi on peut trouver beaucoup de similitudes entre la situation de Néron et celle de Macron.

Néron selon la légende avait des relations avec sa propre mère, Macron lui est en couple avec une femme ayant l’âge de sa mère.

Néron était homosexuel et avait institué le mariage Gay. Ce qui fait penser à notre époque et la loi Chiappa sur la pédophilie.

Néron était probablement pédophile.

Néron était contesté par le peuple de Rome comme Macron est contesté par le peuple de Paris.

Rome a brûlé et Paris a brûlé. Pour beaucoup les gilets jaunes ont été infiltrés par des agents des Black blocks.

Toutes ces violences discrèditent le mouvement des gilets jaunes. Comme l’empereur Néron, Macron semble obstiné et il ne cédera pas au peuple.

Rothschild disait il faut traire la vache mais sans la faire crier, la vache étant le peuple à qui les élites volent son lait grâce aux impôts. Selon un proverbe affame ton chien il te suivra, engraisse le il te mangera ! Le chien ici est le peuple.

De tout évidence Macron applique un agenda de dépopulation l’agenda 2021 toujours plus de taxes et impôts augmentation des prix et gel des salaires, 11 vaccins et avec les rappels 33 vaccins, les chemtrails, destruction de l’industrie et de l’agriculture, OGM.

 

Les Romains avaient adopté la pédérastie des Grecs (qui visait, en général, les garçons âgés de 12 à 18 ans ). Il n’y avait rien de honteux à ces relations sexuelles chez les Romains, si le garçon n’était pas né-libre. Les esclaves, à la fois masculins et féminins, étaient considérés comme des biens, ce qui incluait la propriété sexuelle. Mais les Romains ont également étendu l’homosexualité aux hommes adultes, et même aux hommes adultes libres.  Et ainsi nous entendons par Tacite (56-117 après JC), le grand historien romain, les exploits sexuels honteux d’une chaîne d’empereurs romains, de Tibère à Néron. Chez Néron, raconte Tacite au lecteur, la passion tyrannique, l’hubris de la divinité proclamée, la corruption du pouvoir, et «toute sorte d’actes dépravés immondes, licites ou illicites» semblent avoir atteint un sommet impérial. Il a eu non seulement une passion pour les «garçons nés libres», mais aussi pour se «marier» avec d’autres hommes et même un garçon, jouant parfois le rôle de la femme dans l’union et parfois de l’homme.